Santé

Perte de mémoire : on s’inquiète ?

Dans notre quotidien, les petits oublis surviennent souvent. Mais avec l’âge, ceux-ci deviennent de plus en plus fréquents et peuvent être liés à une maladie. À partir de quand faut-il commencer à s’inquiéter ?

Comment la perte de mémoire se traduit-elle ?

Un oubli, cela arrive à tout le monde. Vous ne vous souvenez plus de ce que vous deviez faire ou de ce que vous alliez dire. Il vous arrive aussi d’oublier où vous avez garé votre voiture ou où sont rangées vos clefs. Une perte de mémoire peut survenir à n’importe quel moment et à n’importe quel âge. Cela signifie juste que votre cerveau fait le tri dans toutes les informations et que malheureusement, certaines passent à la trappe. Mais cela ne signifie pas forcément que vous souffrez d’une maladie. Un trou de mémoire est souvent à l’origine d’un manque d’attention : soit vous n’étiez pas concentré, soit vous êtes stressé ou fatigué. Ces deux états peuvent aussi conduire à une défaillance de la mémoire.

À partir de 50 ans, les troubles de la mémoire sont plus fréquents. Même chez les personnes en très bonne santé, les fonctions cognitives s’amoindrissent avec le temps et l’âge. Le travail de mémorisation demande plus de temps et de concentration mais l’attention se réduit aussi petit à petit. Ces défaillances peuvent être bégnines mais peuvent aussi être symptômes de maladie, comme Alzheimer, qui est la maladie affectant la mémoire la plus courante.

Perte de mémoire : quand faut-il s’inquiéter ?

Si les pertes de mémoire deviennent de plus en plus fréquentes et, surtout, si elles ont un gros impact sur votre quotidien, cela signifie que vous devez consulter. En particulier si ces défaillances vous plongent dans un état d’inquiétude ou d’anxiété. Il est cependant important de ne pas paniquer et de ne pas trop vous inquiéter. Seuls les examens pourront déterminer la sévérité de votre cas. La neuropsychologie permettra d’évaluer la mémoire et les capacités intellectuelles du patient, grâce à l’imagerie cérébrale et à une série de tests. L’objectif est d’établir si ces troubles de la mémoire sont liés à une maladie. Dans certains cas, il ne s’agit qu’un affaiblissement de la mémoire et de la concentration. Pour y remédier, il suffit de faire quelques exercices pour renforcer sa mémoire et sa concentration.