Santé

Les bons gestes pour prévenir les infections de l’hiver

Certains gestes sont connus de tous et pourtant, chaque hiver, on n’échappe pas à l’angine, le rhume, la toux ou la grippe… On révise ses basiques pour éviter de passer la saison au lit !

Des règles d’hygiène simples pour prévenir les infections hivernales

Ce sont les règles les plus connues pour éviter d’attraper les virus et les bactéries et de les propager : on se lave les mains régulièrement, avec de l’eau et du savon pendant plus de 30 secondes ou, à défaut, avec une solution hydro-alcoolique. Et on répète le geste tout au long de la journée, notamment après s’être mouché ou avoir éternué, mais également lorsque l’on prend les transports en commun. On pense aussi à se couvrir la bouche lorsque l’on tousse, idéalement dans le pli du coude pour ne pas risquer de se contaminer les mains. Enfin, on se mouche dans un mouchoir à usage unique que l’on jette ensuite dans une poubelle qui se ferme. C’est si simple de prévenir les maladies hivernales !

 

Une alimentation adaptée pour prévenir les infections hivernales

Pour prévenir les maladies de l’hiver, on ne mange pas n’importe quoi : certes, les plats riches apportent un certain réconfort, surtout lorsque les températures chutent, mais ils n’ont pas nécessairement d’intérêt nutritif. Alors que certains aliments possèdent des propriétés nutritives comme des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments qui aideront à retarder l’apparition des premiers symptômes. Des fruits riches en vitamine C pour se protéger des attaques des virus , des oléagineux riches en vitamine E qui renforcent les défenses immunitaires , des poissons gras à haute teneur en vitamine D pour augmenter la production d’anticorps , des fruits de mer riches en oligo-éléments qui stimulent le système immunitaire

 

Une habitation saine pour prévenir les infections hivernales

Les espaces confinés et fermés sont de véritables nids à microbes. Pour diminuer la concentration des virus en suspension, il faut renouveler l’air intérieur. L’idéal : ouvrir les fenêtres en grand quelques minutes matin et soir, même s’il fait froid dehors. On n’oublie pas non plus qu’un intérieur trop sec n’est pas bon pour les muqueuses et les risques d’irritation : on utilise un humidificateur dès que le besoin s’en fait ressentir ou on pose un bol d’eau près du radiateur. Ces quelques règles valent aussi bien pour la maison que pour le bureau !

 

Des vêtements chauds pour prévenir les infections hivernales

Pour éviter les coups de froid, on se couvre bien, surtout les extrémités : gants, chapeau ou bonnet et chaussettes bien chaudes. Pour le reste de la tenue, on adopte la stratégie de l’oignon, soit la superposition de couches : trois couches fines valent mieux qu’une couche épaisse pour protéger du froid car elles emprisonnent les couches d’air successives qui retiennent la chaleur près du corps. On évite les matières comme le nylon, l’acrylique, le synthétique qui gardent l’humidité près du corps et qui ne tiennent pas chaud.

Sachez toutefois que la vaccination contre la grippe saisonnière demeure l’un des gestes les plus efficaces pour prévenir les maladies et protéger son entourage de la maladie.