La mauve

Malva sylvestris, la mauve sauvage

La mauve sauvage est une plante herbacée vivace commune en Europe où elle affectionne haies, jardins, bords des chemins, friches... Reconnaissable à ses fleurs veinées de pourpres, Malva sylvestris marque de son empreinte toutes les médecines traditionnelles...

Habitat naturel

La mauve est coutumière des terrains vagues, des bords de chemins, elle croît également sous les haies, dans les cultures, les coupes de bois… C’est une plante herbacée, vivace, bisannuelle ou pluriannuelle de 50 à 120 cm. Sa floraison s’étale de la fin du printemps au début de l’automne.

Famille

La mauve appartient à la famille des Malvacées, riche de quelques 900 espèces pour la plupart tropicales, et dont elle est, avec par exemple la rose trémière, la lavatère et l’hibiscus, l’une des rares représentantes dans les zones tempérées.

Propriétés

Les Malvacées sont connues depuis l'Antiquité pour leur potentiel thérapeutique, leurs qualités émollientes et hydratantes. Elles ont aussi un effet calmant sur le système nerveux comme on le voit dans l'utilisation d'hibiscus pour le sommeil ou la racine de guimauve pour la dentition chez les bébés.
La pharmacologie moderne a identifié :
• une teneur élevée en mucilages ; des substances polysaccharidiques, qui ont la capacité de capter l’eau au sein de leur structure en treillis et de gonfler jusqu’à former du gel. Les mucilages imprègnent ces plantes de la racine jusque dans le fruit et conservent par conséquent l’humidité dans les tissus vivants de la plante. Ils sont particulièrement utiles pour les plantes qui ont à lutter contre la sécheresse.
• des flavonoïdes, qui pourraient expliquer leurs propriétés anti-inflammatoires.

Malva sylvestris marque de son empreinte toutes les médecines traditionnelles qui l’utilisent en décoction, tisanes, bains, cataplasmes, lavements... pour ses propriétés calmantes, diurétiques et pectorales. Elle est également utilisée sous forme de collyre pour ses propriétés adoucissantes et émollientes.

 

P71/05-16