Digestodoron®

Solution buvable en gouttes
Troubles fonctionnels digestifs
 Médicament homéopathique 

Digestodoron® est un médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans les troubles fonctionnels digestifs tel que : brûlures, météorisme, constipation, spasmes.

Flacon 30 ml

> Télécharger la notice

> Télécharger le Résumé des Caractéristiques Produit (RCP)

Description

Description

Dans quel cas utiliser Digestodoron® ?

Digestodoron® est un médicament homéopathique, associant des digestés de 3 saules et 3 fougères, traditionnellement utilisé dans les troubles fonctionnels digestifs tel que :

• brûlures,
• météorisme,
• constipation,
• spasmes.

 

Pour qui ?

Les adultes et les enfants de plus de 12 ans.

 

Comment utiliser Digestodoron® ?

Pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans : 8 à 15 gouttes, 3 fois par jour.

Les gouttes sont à prendre ¼ d’heure avant les repas, dans un peu d’eau.

Traitement limité à 1 mois, au-delà un avis médical est nécessaire.

Digestodoron® se présente en flacon de 30 ml, ce qui correspond à environ 600 gouttes et permet 13 à 25 jours de traitement en fonction de la posologie.

 

Composition

Aspidium filix-mas, folium                  1 DH (35,5 g)
Polypodium vulgare, folium               1 DH (8,5 g)
Scolopendrium officinale, folium      1 DH (10,0 g)
Salix alba, folium                                  1 DH (11,5 g)
Salix viminalis, folium                          1 DH (23,0 g)
Salix vitellina, folium                            1 DH (11,5 g)
Pour 100 g de solution buvable.
Excipients : éthanol à 36 % V/V, eau purifiée.

 

Triez vos déchets

 

Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans les troubles fonctionnels digestifs : brûlures, météorisme, constipation, spasmes. Ne pas utiliser avant 12 ans. Médicament déconseillé pendant les 1er et 2e trimestres de grossesse, ne pas utiliser chez la femme enceinte au cours du 3e mois de grossesse. Contient de l’alcool. La durée de traitement ne doit pas dépasser 1 mois, au-delà un avis médical est nécessaire. Demandez conseil à votre pharmacien.

P84/08-17
17/08/60784674/GP/001

 

Zoom sur...

 

Les fougères

Les fougères se croisent à l’état sauvage, dans les bois, les taillis, les haies, les rochers, aux pieds des troncs d’arbres... Une diversité de biotopes que l’on retrouve aux niveaux de la morphologie de ses feuilles. En observant les 3 espèces ci-contre, on y voit le fractionnement progressif de la feuille. D’un point de vue anthroposophique, ce fractionnement est l’image même de la digestion (du latin digerere = diviser, distribuer, répartir).

 
 

Les saules

Les saules appartiennent à la famille des Salicacées. Le genre Salix compte aujourd’hui plus de 300 espèces, originaires d’Europe et d’Asie, allant du sous-arbrisseau à l’arbre.
Les saules affectionnent les bords des cours d’eau des régions tempérées. Dotés d’une grande vitalité, ils comportent des forces de médiation (notamment liées à leur position médiane entre l’élément terrestre ferme et l’élément eau en mouvement) qui vont agir sur l’organisation centrale de l’être humain.

Les feuilles de fougères favorisent la dégradation des substances nutritives et celles des saules leur transfert dans l’organisme, pour une harmonisation des fonctions digestives1.

1 H. Schramm. Manuel de matière médicale anthroposophie, Ed. EMA. 2013 : pages 301-302