Traumatologie

Prévenir les effets du froid (gerçures, engelures)

Lorsque les températures sont en berne, on pense à prémunir sa gorge et ses bronches des coups de froid. Mais on oublie souvent que la peau souffre aussi. Sans protection adaptée, des gerçures, voire des engelures peuvent se produire.

 

Gerçures, engelures, crevasses : des risques à ne pas négliger

Certaines parties du corps peuvent souffrir de gerçures, crevasses, engelures. Ces lésions sont dues aux effets du froid sur les cellules et les petits vaisseaux, entraînant une déshydratation et une altération de la peau, qui peut rompre par endroits. Elles concernent surtout le visage et les mains non protégées, mais les orteils, le nez, les oreilles, les lèvres peuvent aussi en souffrir, surtout en période de froid humide et intense, en dessous de 0°C. L’engelure est la lésion la plus grave, car les tissus atteints sont réellement gelés. La zone est d’abord rouge à violacée, enflée et engourdie, voire insensible. Puis des picotements se manifestent, suivis d’une douleur parfois très violente. Sans traitement, la zone gelée peut se gangrener, ce qui rend parfois nécessaire l’amputation des tissus morts.

Protégez-vous le visage et la tête

Pour prévenir la déshydratation due au froid, il est conseillé d’appliquer sur ses lèvres une couche épaisse de baume. Il est également important de protéger son visage grâce à une crème grasse et couvrante.  N’oubliez surtout pas les lobes des oreilles et les ailes du nez, très sensibles au froid. Ajoutez à cela un bonnet couvrant bien les oreilles et une écharpe chaude et enveloppante, que vous pourrez remonter sur le nez. Les accessoires vestimentaires en laine naturelle sont préférables, car ils protègent du froid tout en laissant les parties couvertes respirer.
 

Emmitouflez vos mains et vos pieds

Protégez ces parties sensibles en appliquant généreusement une crème grasse et apaisante. Vous pouvez aussi appliquer de l’Huile de Calendula, en massant soigneusement pour bien la faire pénétrer. Mais bien entendu, cette première précaution n’empêche pas le port de gants et de chaussettes.
Pour se protéger du froid l’entassement de couches est préconisé : deux pull-overs fins seront plus efficaces qu’un seul gros pull-over. Les spécialistes des sports de montagne conseillent de superposer une paire de chaussettes ou de gants fins, en soie ou en coton, recouverts d’une seconde paire en laine, épaisse et bien chaude, et pour terminer des chaussures ou des gants imperméables.  
Enfin, si vous devez stationner debout, mieux vaut éviter de rester totalement immobile. Bougez régulièrement vos membres, vos mains et vos pieds, et frictionnez-les autant que possible, car cela permet d’activer la circulation du sang.

 

Soulagez les lésions dues au froid

Si, malgré vos précautions, certaines parties de votre corps sont rougies, échauffées, irritées, réchauffez-les pendant environ dix minutes dans un bain à environ 38°C ou à l’aide d’une bouillotte enveloppée d’un linge. Vous pouvez ensuite les frictionner avec de la Teinture Mère de Calendula, calmante et antiseptique, puis masser avec de l’huile d’Arnica ou de Calendula . Surveillez bien les zones concernées : si la douleur, la rougeur ou les picotements persistent, n’attendez pas plus longtemps pour consulter un professionnel de santé.

Brûlures : quand faut-il consulter ?

Une brûlure est due à l’action destructrice de la chaleur ou de certains rayons lumineux. Il est possible de limiter ses conséquences en agissant très vite après l’accident. Mais ce n’est que dans certaines conditions que l’on pourra se soigner soi-même.

Lire la suite

Les bons gestes en cas de brûlure

Après une brûlure, le premier geste est bien entendu d’éloigner la victime de la source du danger, puis d’appliquer de l’eau fraîche. Si la brûlure est légère, ou modérée et peu étendue, vous pourrez ensuite la soigner par vous-même grâce à quelques gestes simples

Lire la suite

Soigner les petites plaies : les bons gestes

Les plaies accidentelles sont souvent souillées par de la terre ou des débris végétaux, par exemple. Or, ces corps étrangers véhiculent des microbes qui compliquent la guérison. D’où l’importance de bien nettoyer les plaies avant d’appliquer les soins !

En savoir plus

Soigner les coups, bosses, entorses : les bons gestes

Sport, marche, bricolage, promenade, danse : les risques d’accident ne manquent pas. En réagissant rapidement, il est généralement possible de limiter les conséquences de ces traumatismes le plus souvent bénins.

En savoir plus

Prévenir les effets du froid (gerçures, engelures)

Lorsque les températures sont en berne, on pense à prémunir sa gorge et ses bronches des coups de froid. Mais on oublie souvent que la peau souffre aussi. Sans protection adaptée, des gerçures, voire des engelures peuvent se produire.

En savoir plus

Se protéger des tiques

Les tiques ne sont pas des insectes, mais des acariens de grande taille. Leur morsure serait inoffensive si elle ne risquait de transmettre des microbes pathogènes, dont l’agent responsable de la maladie de Lyme.

En savoir plus

Soulager piqûres, morsures d’insectes et d’arachnides

Certes, notre environnement n’est pas une jungle tropicale, mais il recèle néanmoins quelques petites bêtes capables de nous infliger des piqûres. Heureusement, les solutions ne manquent pas pour en atténuer les effets.

En savoir plus

Au jardin des plantes homéopathiques de Weleda

En savoir plus