L'arnica constitue un remède idéal, réputé depuis le Moyen-Âge pour ses propriétés apaisantes et calmantes remarquables.

La plupart des plantes médicinales utilisées dans l’élaboration des produits Weleda proviennent de nos propres cultures bio-dynamiques ou des cultures biologiques de nos partenaires. Mais une petite partie provient également de cueillettes sauvages certifiées, c’est notamment le cas pour l’arnica (arnica montana). Cette plante entre depuis 80 ans dans la composition de l’Huile de Massage à l’Arnica Weleda, l’un des produits phare de la marque. Avec 1 000 kg de fleurs d’arnica séchées récoltées chaque année, le projet auquel participe Weleda dans les Carpates roumaines constitue une initiative novatrice en faveur d’une pratique durable de la cueillette des plantes médicinales en pleine nature. 

 

Diversité menacée - protection durable des espèces

Les monts Apuseni sont la région habitée la plus haute des Carpates et l’arnica y pousse en quantité. Il existe à cet endroit une tradition de cueillette des plantes médicinales, la Roumanie ayant été jusque dans les années 1970 et 1980 l’un des principaux producteurs mondiaux de plantes médicinales et aromatiques. La culture et la cueillette étaient alors organisées et contrôlées par des entreprises publiques. Après la fin du régime communiste, le marché s’est effondré et n’a commencé à se remettre progressivement que depuis une dizaine d’années, avec des effets positifs mais aussi négatifs: en raison de la récolte excessive de plantes médicinales sauvages en de nombreux endroits, 20 espèces végétales sont aujourd’hui menacées.

Pour contrebalancer cette exploitation abusive, Weleda s’est engagé dans les Carpates roumaines depuis 2005 aux côtés du WWF (World Wide Fund for Nature, ou Fonds mondial pour la nature). En collaboration avec une coopérative, la population locale et un ingénieur agronome roumain, il a été possible de mettre en place un mode de cueillette de l’arnica qui tienne compte à la fois des intérêts des parties prenantes et de la protection des ressources naturelles.  

Le concept de «protection par l'utilisation»

Au cours de leur longue évolution, les plantes médicinales se sont adaptées à leur milieu naturel. Elles se sont également adaptées aux paysages modelés par l’agriculture humaine, qui sont devenus au fil du temps leur habitat naturel. Mais lorsque l’homme intervient brutalement, cet équilibre délicat est perturbé : par exemple, l’arnica peut pâtir d’une exploitation soudainement intensive des pâturages. Elle est également très sensible aux apports d’engrais, qui bouleversent l’équilibre des nutriments, ainsi qu’aux récoltes trop intensives. Résultat : les réserves d’arnica s’amenuisent.

Grâce à une collaboration avec le WWF et des spécialistes en phytoécologie, ainsi qu’à l’expérience accumulée lors d’un projet similaire dans les Vosges, Weleda a conçu un mode de cueillette et d’entretien permettant de veiller à la protection durable des réserves de plantes médicinales. La cueillette, manuelle, est limitée à un certain nombre de fleurs, tandis que les pâturages sont exclusivement destinés à l’élevage extensif, sans aucun apport d’engrais. La mise en place de ces mesures nécessite chaque année des formations à destination des agriculteurs qui cueillent l’arnica. Ces derniers vivent généralement de l’élevage ou de l’exploitation forestière, et comptent sur la récolte annuelle de l’arnica au mois de juin pour disposer d’une source supplémentaire de revenus. Leur formation est assurée par les membres de la coopérative locale. 

Garantir la qualité après la récolte

Le projet mené par Weleda et le WWF dans les Carpates repose en grande partie sur la mise en service en 2007 d’une installation de séchage flambant neuve. Elle a été construite en bois, un matériau abondant dans la région qui est également utilisé en tant que combustible renouvelable pour le chauffage. L’installation de séchage joue un rôle crucial en offrant aux agriculteurs et aux membres de la coopérative une plus grande autonomie, et en leur permettant de réaliser une étape supplémentaire de la création de valeur dans le cadre de leur partenariat avec Weleda. La qualité des fleurs d’arnica se trouve ainsi améliorée, car Weleda entretient un échange permanent avec la coopérative afin d’apporter son propre savoir-faire et son expérience en matière de séchage des plantes médicinales.

Le suivi scientifique des populations d’arnica, qui consiste à observer précisément la présence de fleurs sur des parcelles données, permet en outre de surveiller l’évolution de la situation et de recueillir des données précieuses pour l’exploitation sur le long terme et la gestion de la cueillette.  

Période de récolte:
Juillet
Origine:
Cueillette sauvage certifiée bio
  • Ingrédient

    Extrait de fleur d'arnica

    Arnica Montana Flower Extract

    L'arnica a des propriétés apaisantes et calmantes.