Les granules

Une production française

Réalisée en France dans son laboratoire de Huningue, la production des granules intègre l’ensemble des principes et des valeurs chers à Weleda. Des champs où poussent les végétaux au conditionnement dans les tubes, en passant par la dynamisation des teintures-mères, l’entreprise s’engage à respecter ses matières premières en garantissant une parfaite traçabilité. Les plantes médicinales utilisées sont majoritairement issues des dix jardins que l’entreprise possède et cultive dans le monde. Pour certaines variétés difficiles à mettre en culture car ayant besoin d'un biotope naturel particulier, Weleda organise des cueillettes à l‘état sauvage, dans le respect du renouvellement naturel des plantes et des sites. C’est notamment le cas pour l’arnica, une des plantes les plus couramment utilisées en homéopathie. Weleda a également développé un réseau de partenaires fiables, qui cultivent à travers le monde, dans le cadre de programmes de protection des ressources et de la biodiversité.

 

Une approche valable également pour les souches animales (venins de serpents, abeilles...), ainsi que pour les souches minérales, fournies par Weleda Allemagne.

La sincérité de la démarche de Weleda trouve son explication dans la vision anthroposophique de la médecine qui anime l’entreprise depuis sa fondation en 1921. Une vision qui impose la recherche permanente d’un équilibre entre l’Homme et la nature, entre ce qu’il peut en attendre en matière de santé et de bienfaits et ce qu’elle peut effectivement lui apporter. Ce principe guide la recherche médicale portée par Weleda autour des granules et autres formes pharmaceutiques. Il conforte aussi l’idée d’une corrélation très forte et assumée entre l’Homme et la nature, unis dans des racines et un destin communs. Comme une alliance naturelle vouée à donner le meilleur d’elle-même pour une santé respectueuse des équilibres fondamentaux de la planète et des Hommes qui l’habitent.

L’humain au cœur de la production

Le centre de production de granules Weleda, à Huningue, est un savant mélange d’automatisation et d’intervention humaine, concentrée sur les tâches à forte valeur ajoutée.
Les quatre ballons-tulipes transparents tournent sur eux-mêmes. A l’intérieur de chacun, 2,1 kilogrammes de granules inertes préalablement chauffés à 39 degrés sont brassés par le mouvement régulier de rotation. D’un geste sûr, l’opératrice injecte à l’aide d’une pipette une dose très précise de la dilution d’Ignatia amara dont elle souhaite imprégner le lot destiné au marché français. Dûment formée et habilitée par le laboratoire, elle répétera l’opération à plusieurs reprises, selon les protocoles mis au point et validés par Weleda. Ce moment essentiel de la production des granules est aussi le plus emblématique : pour la première fois, la dilution, qui contient le principe actif de la souche, « rencontre » les petites billes de saccharose et de lactose. Elles seront ensuite mises dans les tubes étiquetés que l’on retrouvera chez les pharmaciens.

  • Une production française

    Réalisée en France dans son laboratoire de Huningue, la production des granules intègre l’ensemble des principes et des valeurs chers à Weleda.

    Lire la suite
  • Dilutions décimales et dynamisation

    Le geste de balancier est sûr. A l’intérieur du flacon, le mouvement de la solution liquide est régulier, continu, presque hypnotique…

    Lire la suite
  • Les correspondances entre dilutions décimales et centésimales

    Les professionnels de la santé prescrivant des médicaments Weleda sont dûment formés et autorisés à pratiquer suivant les règles établies dans les différents pays.

    Lire la suite
  • Les grands classiques de l’homéopathie

    Origine de quelques plantes médicinales proposées sous forme de granules par les Laboratoires Weleda

    Lire la suite
  • Les granules chez la femme enceinte

    Rencontre avec Hélène Yannicopoulos-Alliez. Cette sage-femme libérale installée à Nîmes plébiscite la double action physique et émotionnelle de l’homéopathie sur ses patientes.

    Lire la suite

P53/04-17