Les granules

Dilutions décimales et dynamisation

Le geste de balancier est sûr. A l’intérieur du flacon, le mouvement de la solution liquide est régulier, continu, presque hypnotique… La dynamisation vise à « libérer » les effets thérapeutiques d’une substance, amenée à différentes hauteurs de dilution par paliers successifs. Revenons au préalable sur l’ensemble des étapes qui ont précédé cette « union ».

Du champ au laboratoire, du choix des matières premières au geste de dynamisation mêlant rigueur et douceur, Weleda France apporte la même méticulosité à chaque instant de la préparation et de la fabrication de ses solutions homéopathiques. Le laboratoire travaille principalement à partir de plantes fraîches, et pour conserver cette fraîcheur, gage de la conservation des propriétés de la plante, les équipes de production font en sorte que chaque arrivage puisse être immédiatement trié et mis en macération le jour même.

La macération

Pour extraire les substances actives recherchées, la macération des plantes, ou des parties de plantes selon les besoins, se fait dans un mélange d’eau purifiée et d’alcool pendant 10 à 30 jours, avec plusieurs agitations manuelles. Une fois exprimée et filtrée, cette solution devient la teinture-mère. Ce liquide très concentré, odorant et coloré, sert de base aux dilutions que l’on obtient à partir d’une dynamisation exclusivement manuelle.
Weleda utilise aussi bien cette traditionnelle macération à température ambiante (15 à 20 °C) que des procédés thermiques singuliers, notamment inscrits à la pharmacopée allemande et européenne, qui développent le potentiel thérapeutique de chaque souche en lui conférant des propriétés spécifiques (ex. infusion, décoction, digestion...).

Le choix d’un rythme humain   

L’application d’un rythme humain – et non d’une cadence mécanique – à cette étape ultime et subtile du processus pharmaceutique qu’est la dynamisation, est essentielle pour Weleda. La dynamisation manuelle permet de mettre en résonance la solution en mouvement avec les rythmes de l’être humain, tels qu’ils se manifestent dans ses mouvements, sa respiration et sa circulation.
La dynamisation est plus qu’une simple dilution. La substance d’origine – minérale, végétale ou animale – se disperse dans la masse du solvant neutre auquel elle est mélangée. Il s’agit de multiplier les surfaces de contact entre cette substance et le solvant à travers des succussions. Ce processus amène progressivement la substance d’un niveau pondérable à un niveau impondérable.
Le rythme de succussion joue un rôle déterminant pour imprimer au solvant l’information libérée par la substance. Weleda réalise des dilutions au dixième, dynamisées de façon hahnemannienne selon la méthode des flacons séparés, conformément aux spécifications de la Pharmacopée Européenne.

Dilutions décimales

Les médicaments Weleda sont dynamisés en Décimales Hahnemanniennes et s’expriment donc en DH (ou D). Ils couvrent une palette de hauteurs de dilution allant de la teinture mère (TM) à la trentième décimale (30DH / D30).

Pour obtenir la première dynamisation (D1 ou 1DH), il faut mélanger un volume de teinture-mère et 9 parts d’excipient. Pour la seconde (D2), prendre un volume issu de cette première dynamisation et 9 parts d’excipient et ainsi de suite, jusqu’à obtenir le degré de dilution décimale attendu.

 


En progressant ainsi de 10 en 10 pour chaque palier, Weleda se distingue des autres fabricants, qui ont fait le choix de la dynamisation centésimale, qui progressent de 100 en 100 (1 part d’actif pour 99 parts de solvant).

> Correspondances DH / CH

Cette approche décimale autorise, pour la plupart des préparations unitaires et complexes (qui englobent plusieurs souches), un éventail de dosage qui garantit une grande finesse de traitement pour les patients. Elle renforce également le rôle de conseil du médecin traitant ou du pharmacien.
Cette richesse de spectre est aussi le résultat d’un profond attachement de Weleda aux méthodes homéopathiques originelles de dynamisation décimale des souches.

Ainsi, la main de l’Homme intervient lors des principales étapes de production : le tri des plantes, leur mise en macération et enfin la dynamisation. Elles sont, pour Weleda, le gage d’un respect fondamental des matières premières et d’une optimisation de leurs vertus médicinales. Une attention et un soin que l’on retrouve dans les granules mis sur le marché par le laboratoire comme dans l’ensemble de ses autres médicaments homéopathiques et produits cosmétiques.

  • Une production française

    Réalisée en France dans son laboratoire de Huningue, la production des granules intègre l’ensemble des principes et des valeurs chers à Weleda.

    Lire la suite
  • Dilutions décimales et dynamisation

    Le geste de balancier est sûr. A l’intérieur du flacon, le mouvement de la solution liquide est régulier, continu, presque hypnotique…

    Lire la suite
  • Les correspondances entre dilutions décimales et centésimales

    Les professionnels de la santé prescrivant des médicaments Weleda sont dûment formés et autorisés à pratiquer suivant les règles établies dans les différents pays.

    Lire la suite
  • Les grands classiques de l’homéopathie

    Origine de quelques plantes médicinales proposées sous forme de granules par les Laboratoires Weleda

    Lire la suite
  • Les granules chez la femme enceinte

    Rencontre avec Hélène Yannicopoulos-Alliez. Cette sage-femme libérale installée à Nîmes plébiscite la double action physique et émotionnelle de l’homéopathie sur ses patientes.

    Lire la suite

P53/04-17